FRBENL

Plateforme sur la gestion hôteliere
Le tourisme culturel est important pour le secteur hôtelier bruxellois
Willem van der Zee est le nouveau Président de la Brussels Hotel Association.

Le tourisme culturel est important pour le secteur hôtelier bruxellois

La Brussels Hotel Association (BHA) est une association dynamique qui identifie et défend activement les intérêts de l’hôtellerie bruxelloise. En début d’année, cette association a accueilli un nouveau président : Willem van der Zee. Hotelvak a mené un entretien très instructif.

Depuis sa création en 2008, la Brussels Hotel Association (BHA) est devenue un interlocuteur économique local majeur, représentant pas moins de 90 pour cent des hôtels de la Région de Bruxelles-Capitale. Cela représente 17 500 chambres, 12 000 emplois et 7 millions de nuitées par an. L’asbl BHA regroupe à la fois des hôtels et des aparthôtels, qu’ils soient affiliés à une chaîne hôtelière ou indépendants, sans distinction de taille ou de catégorie.

Les intérêts spécifiques de l’hôtellerie

En janvier 2024, Willem van der Zee prend la barre de ce navire-hôtel en tant que nouveau
timonier. Depuis septembre 2022, il est directeur des opérations pour la Belgique chez Pandox, un groupe d’investissement hôtelier suédois de premier plan, où il supervise l’exploitation de six hôtels bruxellois. En parallèle, Willem est également directeur général du célèbre établissement The Hotel situé au cœur de notre capitale.

L’objectif de la BHA reste avant tout d’informer ses membres des dernières tendances dans le secteur de l’hôtellerie. En outre, l’association est consciente de son rôle essentiel dans la présentation et la transmission des besoins essentiels, des souhaits et des préoccupations de l’hôtellerie aux différentes autorités publiques dans le paysage politique complexe de Bruxelles et de la Belgique.

Au cours de la période 2020-2022, en pleine pandémie, il était crucial de sensibiliser les différentes instances gouvernementales à l’urgence de créer des mesures de soutien financier importantes et surtout substantielles. Ce résultat a pu être obtenu, grâce à un dialogue constructif entre la BHA et les autorités politiques nationales et régionales. « Ce dialogue a conduit à l’adoption de mesures de soutien essentielles, indispensables à la réalisation d’une stabilité durable au sein de notre secteur hôtelier », explique Willem van der Zee.

Défis

« En tant qu’association, nous devons veiller à être pris en compte », poursuit Willem. « Par exemple, les défis actuels, notamment les coûts élevés et les pénuries de personnel, ne sont pas vécus de la même manière dans les hôtels que dans les cafés et les restaurants. Ce faisant, nous recherchons l’harmonie réglementaire afin de créer des conditions de concurrence plus équitables, par exemple face à la concurrence émergente – et pas toujours correcte – du secteur Airbnb, entre autres. »

Au cours des dernières années, la situation économique du secteur hôtelier bruxellois s’est considérablement améliorée. Willem nous dit toutefois : « Nous ne sommes pas encore revenus au niveau de l’année 2019. » Ainsi, le tourisme d’affaires ne s’est pas encore totalement remis des coups portés par la pandémie et, en tant que capitale européenne jouant un rôle important en matière de MICE (congrès, salons professionnels, etc.), le « tourisme d’affaires » reste actuellement la principale source de revenus de l’hôtellerie bruxelloise.

Willem van der Zee et le Secrétaire Général Rodolphe Van Weyenbergh.

Croissance du tourisme de loisirs

Mais la tendance pourrait bientôt s’inverser. En effet, le tourisme de loisir ou « leisure » est en plein essor à Bruxelles depuis quelques années. Les nouvelles attractions touristiques, telles que le centre d’expérience autour de la bière, le Belgian Beer World, récemment ouvert, peuvent jouer un rôle important. « Le musée des arts modernes, qui verra bientôt le jour le long du canal entre Bruxelles et Molenbeek – à deux pas de Tour & Taxis – sera sans nul doute également une autre attraction, avec le Centre Pompidou à Paris jouant un rôle de premier plan. Nous constatons donc que le tourisme culturel devient de plus en plus important pour le secteur hôtelier bruxellois. »

Outre les aparthôtels et les concepts de long séjour qui y sont liés, de nouvelles formules d’hôtels hybrides apparaissent progressivement à Bruxelles, combinant de plus en plus de fonctions de service sous un même toit (restaurant, espace de coworking, bien-être, etc.). Avec l’essor général d’un tourisme davantage axé sur l’expérience, il semble qu’il y ait encore une belle marge à Bruxelles pour de nouveaux types de concepts hôteliers de haute qualité, dotés d’un caractère bien distinctif. En termes d’amélioration de l’image, de grandes avancées ont déjà été réalisées, mais l’objectif ultime de la BHA est de créer une marque bruxelloise forte avec un contenu de haute qualité, résultat d’un processus de marque efficace.  

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.